mercredi 13 février 2008

LA MALADIE D'ALZHEIMER (aujourd'hui sur France2 )


La maladie d'ALZHEIMER, un autre regard de la vie, mal vécu par la famille des patients qui provoque une culpabilité de chaque instant. Cette maladie neurodégénérative du tissu cérébral peut nous atteindre et, dans toutes les classes de la société d'aujourd'hui. Malheureusement elle prend une ampleur et, nous devons tous nous sentir concernés pour nous ou pour les personnes que nous aimons ou que nous connaissons.

Ce gros problème touche ma famille de très près. Ma maman est atteinte depuis plusieurs années de cette terrible maladie. Elle est résidente d'un centre manifique ou tout est mis en oeuvre pour aider les malades. Ce centre est une association Emmaüs Diaconesses qui se situe en Alsace à Koenigshoffen à deux pas de Strasbourg. Elle a un environnement de verdure ou il fait bon se promener et faire prendre un bol d'air à nos proches.

Mais parlons plutot environnement médical. Tout est mis en fonction pour assurer aux malades les gestes oubliés, les souvenirs, et, leur faire garder leur sourire. Tous ces soignants nous leur devons le respect car c'est un travail ingrat, ce n'est pas toujours évident. L'agressivité est aussi pour eux difficile à gérer, c'est un des revers de la maladie. Le personnel soignant est très présent non seulement pour les malades mais aussi pour leur famille. ils accueillent toujours très chaleureusement avec beaucoup de serviabilité, de gentillesse, en essayant de déculpabiliser.

Pour ma part, mon métier, la distance font que je ne suis pas très présente comme je le souhaiterais (je réside en touraine) et, souvent j'ai pensé la rapprocher de moi. Ma seule excuse est de constater un environnement médical irréprochable et la sentant sécurisée, ce sont les deux options qui ont fait que j'ai du renoncer à la voir en touraine.

J'ai une pensée de chaque jour pour celle qui m'a donné la vie dans l'amour et, je remercie toutes celles et tous ceux qui contribuent à son bonheur de paradis blanc (car malheureusement ou heureusement Maman vit dans son monde à elle). Les mots sont forts, mais j'aime énormément ma Maman, mais j'aurais tant aimé partager avec elle mes bonheurs de vie.

Maintenant je n'ai plus qu'à savourer nos souvenirs d'antan et m'attarder comme sur un cadeau des moindres mots ou sourires qu'elle m'accordera.

1 commentaire:

Anonyme a dit…

bonjour marie claude , je suis MARIE avec qui nous avons échangé quelques mails sur le bon coin! je suis de visite sur votre blog! et je suis trés touchée par cet article, j'ai un grand ami qui travail dans la recherche pour alzheimer, et je suis sure qu'il va trouver de quoi réconforter les familles qui en souffrent ainsi , nous auront de l'espoir pour un bel avenir...
bon courage